Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ECHO DES MONTAGNES - Page 5

  • SAVOIE, FRANCE, GRANDE-SYNTHE, CRS, BOULOGNE, MIGRANT, EMMANUEL MACRON, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER



       SI LES CONS SE METTAIENT A VOLER.....


    La Savoie se rapproche inexorablement de son destin en 2018 ,c'est son destin de retrouver sa Souveraineté selon la charte des Nations Unies et de larguer les amarres de la France, peuplée de cons.

    Démonstration:

    On cherche des cons....
     
     
     
     

    On cherche des cons....   Mais des vrais... encore plus cons que cons..!
     Et ils en trouveront des Cons........ il y en a tellement dans ce pays..!
    Même ce con, s'il trouve un con plus con que lui, et bien, il va le tuer, pour rester le seul roi des MA-C(R)ONs.
    On cherche des bénévoles pour le camp de migrants de GRANDE-SYNTHE. 
          
     " Faute de bras, les bénévoles sont épuisés ".  


    Il y a 1500 migrants dans ce camp , à croire qu'ils n'ont pas de bras et qu'ils  ne connaissent pas l'autogestion.

    En réalité, pourquoi bosser quand il y a des cons pour faire le sale boulot.
     " Les migrants vaquent à leurs occupations " ce qui en clair signifie :

    ils glandouillent, ils faignantent , font des gosses qui leur servent d'otages, de prétextes, ils picolent (voir la voix du nord  ) ils créent des nuisances, génèrent toutes sortes de problèmes...
    Bref, ils profitent des 70 connards Français qui nettoient  , lavent , pour eux,  y en a qui bossent ( les cons de Français ) et d'autres qui foutent le bordel et glandouillent 24h/24. 


    Autre mauvaise nouvelle pas très médiatisée :
     - des CRS vont comparaître au tribunal de BOULOGNE pour violences sur des gentils migrants.


    Donc il faut  70 bénévoles de plus , assez cons pour ranger et nettoyer leur merde à leur place.....
     
     Et qu'est
    -ce qu'on parie qu'après cet article, d'autres volontaires vont venir en nombre, oui...non..?


    A l'époque , il y a plusieurs siècles , où ils nous avaient envahi par le combat, ils prenaient les femmes pour leurs harems et les hommes pour esclaves!

    Ils sembleraient qu'il aient repris leurs bonnes habitudes !  
    Cette fois ils n'ont même pas eu à combattre et ils n'auront pas non plus à le faire pour perdurer !  
    Les esclaves français sont VOLONTAIRES !

    Trop forts !
      
    Notre civilisation mérite peut-être de disparaître.... Oui elle est en train de disparaître, ce sont les dernières convulsions et Macron va continuer à donner des coups de pouce au mécanisme !

    A bas Cette France.

    Cliquez sur la carte officielle du premier con de France.
     

     Comme disait mon grand-père tout les ans il y a de plus en plus de cons, mais cette année 2018, j'ai l'impression que les cons de l'année prochaine sont déjà là.

  • CAPITAINE BERGER, FACTEUR, SANTON, PROVENCE, WESTPHALIE, SOEST, ESPERANCE, NOËL, EVASION

     

                  
     

     

     
                     CAPITAINE BERGER
                                              OU
                    LE FACTEUR DE LA CRÈCHE




    24 décembre 1941, Soest, en Westphalie (Allemagne). Un an et demi déjà que le capitaine Berger est prisonnier.

    24 décembre 1941, Soest, en Westphalie (Allemagne).

     Un an et demi, déjà, que le capitaine Berger est prisonnier. Un deuxième Noël derrière les barbelés. Et la fin de la guerre ne semble pas pour demain. Certes, les Soviétiques sont entrés en guerre durant l’été et l’on vient d’apprendre que les Japonais, il y a tout juste quinze jours, ont attaqué l’Amérique à Pearl Harbour, dans le Pacifique. 

    Alors, à défaut d’espérer une libération prochaine ou une éventuelle évasion, facile à rêver mais plus compliquée à réaliser, la somme de milliers petits espoirs, rassemblés autour des crèches que l’on a construites de bric et de broc dans les chambrées, constitue quelque chose qui ressemble un peu à de l’espérance.

    Ce camp, en fait une immense caserne constituée de longs et hauts bâtiments, c’est l’Oflag VIA (voir en bas) où environ 1.500 officiers, principalement français, sont enfermés. Le ciel est gris, bas, triste. L’horizon, c’est les barbelés qui entourent le camp.

     Rien à voir avec le ciel provençal où la petite famille du capitaine Berger – son épouse, sa fille et son fils, âgés aujourd’hui de 5 et 4 ans – s’est réfugiée l’an passé. Ah, le ciel de Provence, le soir de Noël ! Ce ciel que l’on découvre, après avoir partagé les treize desserts, arrosés de vin de muscat, autour de la grande table, nappée de blanc et parée de l’argenterie bien astiquée.
     Les bûches font un feu d’enfer en ce soir où le paradis entrouvre ses portes. Il fait chaud dans la maison mais on va sortir. Emmitouflés, chapeautés, écharpés, on découvre ce ciel sur le perron : limpide et enguirlandé, car hier, veille de fête carillonnée, le mistral a fait le ménage, comme on l’a fait dans la maison. On est parti pour la messe de Minuit. Et lorsqu’on rentrera, fatigués, transis, les pieds gelés mais le cœur réchauffé, le petit Jésus aura pris sa place, miraculeusement, dans sa mangeoire.

    À Soest, on a assisté aussi à la messe de minuit : à sept heures du soir, couvre-feu oblige. Depuis début décembre, on s’est affairé pour fabriquer la crèche. En fait, des dizaines de crèches, inspectées cet après-midi par les plus hauts gradés des captifs, car on a organisé un concours de crèches. Même le sous-lieutenant Raspail, instituteur dans le civil, socialiste et anticlérical, a apporté sa pierre à la construction de la crèche provençale de la chambre 56 du bloc II. Il est vrai que ce Marseillais parle avec gourmandise des navettes de Saint-Victor que l’on déguste à la Chandeleur, le jour où l’on remballe les santons dans leurs cartons.

     Le capitaine Berger a fabriqué un drôle de santon : un facteur. Pourquoi un facteur ?


     Parce que, sans doute, le courrier, ici, c’est important, vital même. Il arrive au compte-gouttes et apporte de France son lot de petits bonheurs mais aussi de malheurs. Les premières pages d’écriture d’un petit garçon, la mort d’une grand-mère… Il renvoie à la famille les quelques nouvelles que les cartes à trous autorisent à donner. Ce soir, le facteur est porteur d’espérance : dans sa sacoche, que de bonnes nouvelles ! La Bonne Nouvelle.

     
    Noël, le Nouvel An, la Chandeleur sont passés. Plutôt que de mettre au chômage son facteur jusqu’en décembre prochain, le capitaine Berger vient d’avoir une idée : l’expédier en France pour l’offrir à Bernadette et Louis, ses deux petits qui doivent à peine se souvenir de lui. Cela fera toujours un prisonnier en moins. 

    Les mois passent. Le petit préposé a arrêté sa tournée sur la commode de la chambre des deux enfants. Un jour arrive à la maison une lettre du capitaine dans laquelle il recommande à sa femme de faire opérer le facteur. En captivité, mon mari est-il devenu fou, se demande-t-elle ?

    Les mois, les ans passent. 
    Trois longues années

    . Le 6 avril 1945, les Américains libèrent le camp. Quelques jours après, le capitaine retrouve le ciel printanier de Provence et surtout sa famille.
     Le soir, allant embrasser les deux gamins dans leur chambre, il découvre le santon postal.

    Alors, il s’empare du brave fonctionnaire miniature et, à la stupéfaction générale, le brise. Une longue lettre, écrite sur du papier à cigarette, est déroulée et révèle quelques espoirs d’évasion.


     Le courrier de l’Espérance finit toujours par arriver…
     

     
    Notes:
     
    Oflag, abréviation d’Offizierlager, camp d’officiers.

    Entendez la voix de l'Espérance:  cliquez avec un flocon de neige sur:  https://youtu.be/bS0akTippJY 

    ou

     

     

     



  • SAVOIE, FRANCE, GRANDE-SYNTHE, CRS, BOULOGNE, MIGRANT, EMMANUEL MACRON, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER



       SI LES CONS SE METTAIENT A VOLER.....


    La Savoie se rapproche inexorablement de son destin en 2018 ,c'est son destin de retrouver sa Souveraineté selon la charte des Nations Unies et de larguer les amares de la France, peuplée de cons.

    Démonstration:

    On cherche des cons....
     
     
     
     
    On cherche des cons....   Mais des vrais... encore plus cons que cons..!
     Et ils en trouveront des Cons........ il y en a tellement dans ce pays..!
    Même ce con, s'il trouve un con plus con que lui, et bien, il va le tuer, pour rester le seul roi des MA-C(R)ONs.
    On cherche des bénévoles pour le camp de migrants de GRANDE-SYNTHE. 
          
     " Faute de bras, les bénévoles sont épuisés ".  


    Il y a 1500 migrants dans ce camp , à croire qu'ils n'ont pas de bras et qu'ils  ne connaissent pas l'autogestion.

    En réalité, pourquoi bosser quand il y a des cons pour faire le sale boulot.
     " Les migrants vaquent à leurs occupations " ce qui en clair signifie :

    ils glandouillent, ils faignantent , font des gosses qui leur servent d'otages, de prétextes, ils picolent (voir la voix du nord  ) ils créent des nuisances, génèrent toutes sortes de problèmes...
    Bref, ils profitent des 70 connards Français qui nettoient  , lavent , pour eux,  y en a qui bossent ( les cons de Français ) et d'autres qui foutent le bordel et glandouillent 24h/24. 


    Autre mauvaise nouvelle pas très médiatisée :
     - des CRS vont comparaître au tribunal de BOULOGNE pour violences sur des gentils migrants.


    Donc il faut  70 bénévoles de plus , assez cons pour ranger et nettoyer leur merde à leur place.....
     
     Et qu'est
    -ce qu'on parie qu'après cet article, d'autres volontaires vont venir en nombre, oui...non..?


    A l'époque , il y a plusieurs siècles , où ils nous avaient envahi par le combat, ils prenaient les femmes pour leurs harems et les hommes pour esclaves!

    Ils sembleraient qu'il aient repris leurs bonnes habitudes !  
    Cette fois ils n'ont même pas eu à combattre et ils n'auront pas non plus à le faire pour perdurer !  
    Les esclaves français sont VOLONTAIRES !

    Trop forts !
      
    Notre civilisation mérite peut-être de disparaître.... Oui elle est en train de disparaître, ce sont les dernières convulsions et Macron va continuer à donner des coups de pouce au mécanisme !

    A bas Cette France.



     Comme disait mon grand-père tout les ans il y a de plus en plus de cons, mais cette année 2018, j'ai l'impression que les cons de l'année prochaine sont déjà là.

  • LUNE, PERIGEE, CIEL, SAVOIE


    LA LUNE A SON PÉRIGÉE EN SAVOIE


    Voici les photographies de la Lune à son périgée.

    La clarté de la Lune est très forte dans le beau ciel de Ma Savoie Chérie.

    Prochain rendez-vous en 2065!   


  • THERESE, CHAMPAGNY EN VANOISE, SAVOIE, LE REVE BLEU, ENFANT, CIEL, NEIGE


            LE RÊVE BLEU

    Thérèse vous souhaite 2018 avec plein de bonheur, de joie, de santé et de
    chanson pour l'Amour de vous toutes et tous.


    Cliquez sur:  https://youtu.be/Qjq87X0LFIM

    ou