Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

N.O.M

  • SAVOIE, CODE DE NÜREMBERG, NOURRISSON, CHRISTIAN COTTEN, CFR, NAZI, ADOLF HITLER, EM MARCHE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER






                                 VACCINS ET BÉBÉS

    L’État de SAVOIE protège ses Anciens qui ont un ministère dénommé "Le Conseil des Sages".

    Ce conseil a pour mission de protéger nos enfants savoisiens, avenir de notre État.

    Le conseil demande la publication de l'article de Christian Cotten , dont voici la teneur.
    Bien sur, dans le légitime but de vous informer.


    Opposer le Code de Nuremberg à l’obligation vaccinale

    Le CFR américain (Council of Foreign Relations) a exprimé son inquiétude à la lecture d’une décision de la Cour de Justice européenne (équivalent de la Cour suprême aux Etats-Unis). Cette dernière autorise la possibilité de poursuivre des fabricants de vaccins sans apporter de preuves scientifiques dès lors qu’il existe un lien de causalité entre, par exemple, un vaccin de Sanofi Pasteur contre l’hépatite B et la sclérose en plaques. L’affaire visait un cas français : un homme en parfaite santé avait déclaré une sclérose après une vaccination, il est décédé en 2011.

                    Pour la Cour de Justice Européenne, les citoyens européens doivent être en mesure de poursuivre les fabricants à l’exclusion de toute preuve rapportée, en raison de la disproportion de moyens entre les consommateurs individuels et les grandes entreprises. Les tribunaux européens ont le devoir de protéger la santé et la sécurité des consommateurs. Il faut assurer une répartition équitable entre la personne lésée et les risques inhérents à la production technologique moderne des producteurs de vaccins. Cette décision est partagée par la Suède qui vient de décréter inconstitutionnelle l’obligation vaccinale.

                    Dans la foulée, la présidence américaine a ouvertement posé la question de l’équilibre entre la sécurité du citoyen et l’utilité des vaccins.

                    La décision prise par la Cour de Justice européenne va t-elle contrecarrer la volonté de la ministre de la Santé d’Emmanuel Macron visant à imposer une vaccination obligatoire pour onze vaccins ? On peut en douter car il existe plusieurs lectures du sujet et les mondialistes veulent vacciner de force la nouvelle génération de 0 à 10 ans.




    Le code de Nuremberg

                    « La vaccination obligatoire, qui revient à une expérimentation humaine sans consentement, est contraire au Code de Nuremberg », expliquait Mary Holland, docteur en droit et professeur d’Université à la tribune des Nations Unies, le 4 mai 2016.

                    En effet, à la suite des atrocités médicales nazies, le monde a adopté le Code de Nuremberg qui affirme que « le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel ». Le pacte international relatif aux droits civils et politiques souligne également l’interdiction de l’expérimentation dans son texte de 1966. Il stipule : « Nul ne peut être soumis sans son libre consentement à une expérience médicale ou scientifique. »

                    Opposer le Code de Nuremberg et le pacte des droits civils et politiques à la vaccination de force est parfaitement approprié. Nous sommes bien confrontés à une expérimentation humaine de génie génétique d’ampleur mondiale qui comprend deux volets :

                    1°) le volet chimico-biologique puisque les vaccins contiennent du Phénol, Thimerosal, Mercure, Aluminium, Ethylène Glycol, Formol, Benzetonium, Squalène, SV40, cellules cancérisées, Benzonase, ADN et ARN viraux, Edulcorants, OGM, albumine humaine, antibiotiques sous forme de trace de néomycine, polymyxine B, kanamycine, gentamycine, streptomycine, trométamol. Ces éléments combinés sont mutagènes et à certaines doses mortels.

                   2°) le volet nanométrique puisque les vaccins contiennent des nano-composants de tungstène, titane, zirconium, hafnium, strontium, aluminium, nickel, fer, antimoine, chrome, or, zinc, platine, argent, bismuth, cérium, cuivre, plomb, étain, baryum, vanadium, magnésium, souffre, silicium, calcium, sodium, manganèse…

                    Les preuves de la présence de ces nanocomposants vaccinaux ont été apportées par les docteurs Antonietta M Gatti et Stefano Montanari pour le Conseil National de Recherche d’Italie. Les résultats de leurs nano-diagnostics ont été publiés dans l’International Journal of Vaccines le 23 Janvier 2017. ).
     

                    Les résultats de ce nano-diagnostic sur 44 vaccins dont les onze obligatoires sont sur les bureaux de tous les fabricants de vaccins. Ces derniers, n’ayant aucune réponse scientifique à apporter, s’empressent de mettre leurs sbires aux postes des ministères de santé publique. Ils entendent tuer dans l’œuf cette information et prendre des mesures très coercitives pour imposer leurs vaccins.
     

    Protections juridiques
     

                    Il existe d’autres protections juridiques par exemple : l’article 3 de la Déclaration des droits de l’homme, le nouveau Code civil qui reconnaît le principe du respect à l’intégrité du corps humain, l’article 36 du code de déontologie médicale, les différents arrêts de la Cour sur l’information transparente due au patient. Citons aussi la loi Kouchner disant qu’aucun acte médical ne peut-être pratiqué sans consentement libre et éclairé du patient. Enfin, l’article 1111 de la santé publique dit que tout citoyen a le droit à la liberté d’accepter ou de refuser un acte médical, et la vaccination est un acte médical.
     

                    Cependant, la preuve est faite qu’il s’agit d’une expérimentation vaccinale nano-chimico-biologique sans le consentement des populations, cela relève bien du Code de Nuremberg et du pacte international relatif aux droits civils et politiques. Il s’agit donc bien de traduire tous les acteurs de cette folie vaccinale expérimentale devant une Cour de Justice Internationale qu’ils aient réussi ou non à imposer leurs soupes vaccinales…
     

    L’Italie sous dictature vaccinale
     

                    En Italie, un décret a été publié le 7 juin rendant douze vaccins obligatoires. Pour avoir accès aux crèches et à l’école maternelle, les parents devront donc faire obligatoirement vacciner leurs enfants. Faute de quoi, ils devront se replier sur les nounous. Cette partie du dispositif concerne les enfants de moins de six ans. En revanche, ils pourront inscrire leurs enfants dans le primaire, mais devront payer une amende salée (entre 500 et 7500 euros) s’ils ont oublié de faire vacciner leur progéniture. Par ailleurs, les parents réfractaires seront également signalés au tribunal des mineurs et pourront être temporairement déchus de leur autorité parentale. « L’objectif de ce décret est d’éviter que les difficultés se transforment en urgences », estime la ministre de la Santé italienne. Urgences, cela veut dire épidémies et augmentation du taux de mortalité enfantine…. Et, pour débusquer les parents qui feraient de la voltige anti-vaccins ainsi que les médecins complaisants prêts à signer de faux certificats, le ministère annonce des contrôles perlés et ponctuels dans les établissements italiens.
     

    Ministères et Commissions dans les griffes des labos

                 
       Quelle est l’une des fonctions du directeur de cabinet de la Ministre de la santé italienne De Lorenzin ? Il siège au conseil d’administration du laboratoire Glaxo, qui a reçu l’exclusivité pour la fourniture des vaccins obligatoires. Comme par enchantement, c’est une italienne, Mme Testori-Coggi, qui siège à la Direction Générale de la Santé de l’Union européenne. Cette dernière avait osé dire, le 5 octobre 2010, qu’à l’occasion des futures pandémies, la Commission européenne devait décider, sur une base juridique forte et contraignante, et à l’instar de ce qui se fait déjà pour les animaux, qui doit être vacciné.
     

    Testori-Coggi : « Savez-vous que pour les animaux, pas pour les humains mais pour les animaux, c’est la Commission qui décide des stratégies de vaccination, qui va acheter le vaccin, ou quelle est la part qui doit être vaccinée, combien d’animaux doivent être vaccinés. Pour les animaux, nous avons cela, ce n’est pas contesté du tout. Il y a le caractère contraignant lié à une base juridique forte. Et puis, nous avons des années d’expérience. Alors je pense qu’en matière de santé publique, nous en sommes aux premiers balbutiements pour commencer et puis, à un moment, nous y arriverons également pour les êtres humains. ».
     



  • SAVOIE, VIN, EMMANUEL MACRON, LIMITATION DE VITESSE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER






         LIMITATION DE VITESSE

    L'État de Savoie, dans le légitime but de vous informer, remercie le dé-colonisateur Emmanuel Macron de venir en aide aux viticulteurs savoyards.


    En effet son annonce de limiter la vitesse des véhicules à moteur permet aux viticulteurs savoisiens de mieux vendre leurs vins, élevés avec l'Amour et le Savoie-faire dans les chais de chêne, pur produit savoisien.

    En effet le monde entier qui vient en Savoie s'arrête chez les producteurs de vins de Savoie, car ce vin au nectar millénaire, comme la Savoie, permet de rouler à "4 vins".

    Preuve: cliquez sur la photographie.

     

     NOTE:
     NE PAS BOIRE CE BON NECTAR EST DANGEREUX pour la SANTÉ, car il vous protège de la maladie du cancer, selon les experts.

    Frédéric BERGER, président de SAVOIE iNDÉPENDANTE.

  • SAVOIE, FRANCE, BERNARD KOUCHNER, NUREMBERG, AGNES BUSYM, VACCIN, ENFANT, SANTE, CHRITIAN COTTEN, ECHO DES MONTAGNES, FRÉDÉRIC BERGER

     
     

    SOURCE:
    Thierry KABILE - Tél. : 06 46 63 42 77
    Christian COTTEN/Politique de Vie - 6 rue du Clocher – 91190 SAINT-AUBIN
    Tél. : 06 89 52 06 41
    Facebook.


     

    LA LETTRE QUI TUE.. A remettre à son médecin avant d'accepter toute vaccination


     
    La loi Kouchner vous permet de refuser tout acte médical.
    Dans tous les cas, AVANT TOUTE DECISION vous avez le droit à un consentement libre et éclairé: c'est-à-dire qu'on n'a pas le droit de vous obliger et avant toute chose, on doit valablement vous informer sur l'acte médical proposé, avec TOUTES les informations connues.
    C'est l'obligation du médecin de donner toute l'information avant tout acte médical et par écrit sous peine d'être poursuivi et condamné comme dans cette affaire qui fait jurisprudence:
      
    https://www.facebook.com/notes/info-vaccin-prevenar/precedent-concernant-la-condamnation-dun-medecin-pour-non-respect-de-linformatio/773250016046009
     
    Voici un modèle de lettre, que vous pouvez modifier selon la situation, qui vous permet de poser AU MOINS les questions de base avant d'accepter une éventuelle vaccination obligatoire ( ou prétenduement obligatoire) et donc de mettre aussi le médecin face à ses responsabilités.Ce document est rédigé sous format courrier traditionnel, les questions sont toutes les mêmes concernant les vaccinations qu'on vous proposerait pour les vaccins obligatoires DTP.
     
    Patient/Parent
     
    [Nom Prénom]
     
    [Adresse]
     
    [Titre (Docteur, Professeur, …)Nom]
     
    [Fonction]
     
    [Établissement] [Service]
     
    [Commune]
     
    [Date]
     
    Courrier [remis en main propre /adressé par recommandé AR] à [Titre Nom, Fonction]
     
    OBJET: DEMANDE D'INFORMATION PAR ECRIT
     
    [Titre Nom],
     
    Suite à notre entretien ce jour(date) je me permets de vous demander de bien vouloir apporter par écrit la réponse à mes questions suite aux soins que vous me recommandez conformément à:
     
    -la loi Kouchner du 4 mars 2002 sur l'obligation pour le patient et/ou son représentant légal de recevoir une information claire, loyale et exhaustive. Vu l’arrêt de la Cour de cassation du 25/2/97 qui indique : « Celui qui est légalement ou contractuellement tenu d’une obligation particulière d’information doit rapporter la preuve de l’exécution de cette obligation. Ainsi, il incombe au médecin, tenu d’une obligation particulière d’information vis-à-vis de son patient, de prouver qu’il a exécuté cette obligation».
     
    - l’arrêt du 14/10/97 de la Cour de cassation dans le cadre de la responsabilité contractuelle qui mentionne :
     
    « Le médecin a la charge de prouver qu’il a bien donné à son patient une information loyale, claire et appropriée sur les risques des investigations ou soins qu’il lui propose. Tout cela afin d'éviter tout quiproquo en cas d'accident post-vaccinal. »
     
    - l'importance et l'urgence de me protéger / de protéger mes enfants afin d'éviter d'être victimes de maladies infectieuses,
     
    Souhaitant prendre la bonne décision, je fais confiance à votre professionnalisme et donc vos réponses qui je l'espère m'apporteront toutes les informations nécessaires à ma prise de décision.
     
    Cordialement,
     
    [NomPrénom]
     
    [Signature]
     
    QUESTIONS:
     
    -Quels vaccins me recommandez vous ?
     
    -Parmi les vaccins cités lesquels sont légalement obligatoires ? Combien d'injections sont obligatoires ? Y-a-t-il un ou plusieurs rappels obligatoires , lesquels? A quelle fréquence les injections doivent-elles être faites ?
     
    -Pouvez-vous me confirmer que les vaccins que vous préconisez ne contiennent aucune valence non obligatoire ?
     
    -{cas d'une primo-vaccination :
    Les vaccins obligatoires que vous préconisez ont-ils une AMM pour la primo-vaccination ?
     
    -Concernant les injections et délai que vous me recommandez, vous fiez vous au schéma du calendrier vaccinal ou de la loi ? Le calendrier vaccinal est il la loi? Prévaut il sur le texte de loi en vigueur?
     
    -Quels sont les effets secondaires de l'acte médical que vous préconisez ?
     
    -Quelle est la composition du vaccin que vous me recommandez?
     
    -Pouvez-vous me certifier que les vaccins que vous préconisez sont sans danger pour moi/mon enfant?
     
    -Pouvez-vous me fournir la preuve scientifique démontrant l’efficacité des vaccins que vous préconisez ?Eventuellement une étude non financée par le fabriquant et sans aucun lien d'intérêt possible?
     
    -Pouvez-vous me certifier que la vaccination contre {adaptez selon votre cas :} [me] protégera [mon enfant] ?
     
    -Quel est le risque de faire la maladie si je ne suis pas vos recommandations vaccinales ? Et le risque réél et connu de complications de cette maladie/ ces maladies dans notre pays?
     
    -Pouvez-vous certifier et prouver que la recrudescence d'une maladie qui aurait (selon vous) disparue grâce à la vaccination est due à la non-vaccination ?Avez vous les fréquences de cas de cette maladie sur les 50 années avant l'introduction du vaccin?
     
    -Quels sont les chiffres officiels en France à propos des conséquences des maladies infectieuses sur ces dernières années ?
     
    -Quels sont les chiffres officiels en France des accidents post-vaccinaux ?S ur quelle base (étude/chiffres/rapports) est effectué le rapport bénéfice/risque ?
     
    -Quelle part de votre chiffre annuel représente la vaccination? Avez-vous une prime à la vaccination ? conformément à la convention médicale qui régit les obligations des médecins libéraux et leurs relations avec la Sécurité sociale, signée le 26 juillet 2011 entre les syndicats de médecins et la Caisse nationale d’assurance maladie, ayant introduit un nouveau mode de rémunération supplémentaire des médecins libéraux. source : 
     
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024803740&dateTexte=vig
     
    -Avez-vous des liens d’intérêts avec un ou plusieurs laboratoires pharmaceutiques ? Participez vous à des conférences ou tout rassemblement financés par les laboratoires ?
     
    Afin de pouvoir réfléchir au mieux à vos réponses, je vous remercie de bien vouloir mentionner vos sources d'informations (médicales et autres).
     
    [Nom,Titre]
     
    [Reçu le …...................... si en main propre]
     
    [Signature]
     

  • TORTURE, CIA, VIOL D'ENFANT, PÉDOCRIMINALITÉ, SUISSE, FRANCE,CHU D'ALBERTVILLE, SAVOIE INDÉPENDANTE, FREDERIC BERGER


                      LA TORTURE


    Voici un argument de plus pour que la Savoie rompt les chaînes
    de l'esclavage qu'elle subit de la part de la France et cela depuis 1859.

    La France maçonnique comme le restant du monde, aux ordres des jérusalistes du Nouvel Ordre Mondial délègue la torture à d'autres états.

    La torture est sous-traité, moyennant finance, par les états francs-maçonniques complaisant à Usraël.

    Les SOROS, les Rothschild s'assurent ainsi l'impunité.

    Frédéric BERGER, président de Savoie Indépendante a été victime de la torture pratiquée par l'État Français, par l'intermédiaire du C.H.U d'Albertville en Savoie.

    Cette torture sera relatée demain dans un autre article.

    Preuve de la délégation mondiale de la marchandise TORTURE:


    Cliquez sur:  vols secrets de la CIA _ Comment l'Amérique a sous-traité la torture, Les - Stephen Grey - Calmann-Lévy - mars, 2007.pdf

    Frédéric Berger, président de Savoie Indépendante .

  • SUISSE, VAUD, SAVOIE GÉRARD ULRICH, O.N.U., CORRUPTION, ÉLU, FRÉDÉRIC BERGER von GÖTZ von BERLICHINGEN

     

     

     



       Affaires de corruption vaudoises/suisses dénoncées à l’ONU
    Mesdames et Messieurs,

    Veuillez trouver ci-joint la liste des failles concernant ces cas dénoncés.
    Avec mes compliments
    Gerhard ULRICH
    Notes de l'ÉTAT de SAVOIE, par son chancelier des affaires extérieures.
    Cliquez sur le lien suivant et ouvrez le dossier, vous verrez c'est sérieux, bien rédigé, bien argumenté et bien renseigné.
    Cela peut vous servir à l'occasion, ce dossier est magnifique:
    affaire corruption vaudoise en suisse.pdf


    ENTENDEZ:  https://youtu.be/-03a91_zDt0

    et

     
    Frédéric Berger von Götz von Berlichingen, président de Savoie Indépendante