Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CRIF

  • SAVOIE, VIN, BORDEAUX, BORDEL, VIN DE SAVOIE, VIN d'ALSACE, CANARD ENCHAÎNÉ, LIBERTÉ D'EXPRESSION, LUCRECE BORGIA, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


                    LE 20 JOUE ET PERD


    hic
     
    hic
     
     
    boire un petit coup s'est agréable
    boire un petit coup c'est doux...",
     
    Il faut rouler à "4 vins" à l'heure ou au litre ?
     
     
    In vino veritas, sed in gouverne-ment, merdum maximum!
                        
    Le"Canard enchaîné" s'est déchaîné dans les chaix bordelais ou bordel---ais!
     
    A lire sans modération, car ce n'est pas l'alcool qui tue, mais les sionistes- francs-maç(r)ons.
     
    Cliquez sur les photos pour les agrandir, merci au "COIN  COIN" de ce courageux reportage.
     
     
     
    Frédéric Berger (prononcé Berguer)von Götz von berlischingen

  • SAVOIE, SUISSE, LAUZANNE, BANQUE, LAVAGE, JUSTICE, GENDARMERIE, SAVOIE INDEPENDANTE, REVOLUTION, NAPOLEON, FRANCOIS DE SIEBENTHAL, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

    DRAPEAU DE LA  SAVOIE
    Drapeau de la Confédération Helvétique, CH,
    alias la Suisse.
     
    Carré, pour le Père
    La Croix, pour le Fils
     
    Rouge, pour le St Esprit.
      
           ACTION REVOLUTIONNAIRE

    Le parti politique "Savoie Indépendante" vous invite à une action révolutionnaire pacifique et intellectuelle contre l'occupant français.

    Ce mode d'action peut être repris par les Françaises et les Français qui ne veulent plus être coloniser par les étrangers qui dictent leurs lois et coutumes en France  et ailleurs ,sauf dans leur pays d'origine.

    Napoléon disait: "Celui qui lutte pour la survie de sa Nation, ne transgresse aucun droit".

    Preuve en vidéo reportage:

    Lavons les banques, lave ta banque!!!


    Cliquez sur: https://youtu.be/u4mtGdpM4Ys
    et

    Merci à FRANCOIS DE SIEBENTHAL

  • PALESTINE, ISRAËL, KHAZAR, TALMUD, SEMITE, ADOLF HITLER, NAZIE, ANTISEMITISME, VATICAN, CHRETIEN, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER



       HITLER ET LA CREATION D'ISRAËL

    Masse

    Censurez l'Echo des Montagnes en cliquant sur la masse de l'Inquisition
    Page Index
    L' Echo des Montagnes, dans le légitime but de vous informer, se permet le rappel historique , concernant la création dIsraël en Palestine.

    Cette création a été voulue et favorisée par Hitler et les hauts digitaires nazies.

    Voici quelques documents qui le prouvent.

    Mais auparavant une explication de la signification du mot antisémite, utilisé volontairement à tort et à travers.

    Il est honteux de voir comment le clergé chrétien reprend à son compte l’usage à tout propos du terme : « antisémite ». Les prêtres devraient chercher à savoir de quoi ils parlent. Ils savent pourtant bien que ce mot n’a pas le moindre sens dans l’usage qu’on lui donne aujourd’hui. Ils savent que le terme correct pour désigner une personne qui s’opposerait au judaïsme en tant que religion, n’est pas « anti-sémite », mais bien « judéo-phobe 


    « Anti-talmudiste » serait encore mieux, nous n’aurions plus le suffixe « -phobe », qui garde une connotation de « peur instinctive », ce qui n’est pas du tout le cas ici.
     Par ailleurs, étant donné que nous savons maintenant que 90 % des « Juifstalmudistes » descendent des Khazars, et non des sémites (via les Hébreux puis les Israélites), le mot « Antisémite » apparaît comme doublement mal venu. 

    Ce sont même la plupart du temps des Sémites qui s’ignorent (des descendants des vrais Israélites) qui se font traiter d’antisémites par les Khazars... C’est le monde à l’envers !  

    Cliquez sur les dossiers historiques suivant, ski vous plait.

    Adolf Hitler - Founder of Israel - Israel in War - With Jews (Nazi Zionism Hennecke Kardel 1974-1997).pdf
     
    et
     
     
    et
     
    Frédéric Berger von Götz von Berlischingen

  • SUISSE, SAVOIE, CENSURE INTERNET, ONU, CORRUPTION, CONTÉ DE VAUX, STÉPHANE PARRONE, OCHR, DONALD TRUMP, GERHARD ULRICH, FRANC-MAÇON, ECHO DES MONTAGNES, FRÉDÉRIC BERGER

    180127PlainteOCHR-f.pdf







    Plainte contre la Suisse pour censure illicite de l’Internet.

    L'État Souverain de Savoie a toujours pris la défense des ses Amis Suisses et réciproquement.
    Donc voici une nouvelle preuve de notre fidélité avec nos amis de la Confédération Helvétique.
    Pas une pomme de discorde entre Gerhard Ulrich et la Savoie, même pas celle de Guillaume Tel.

    Preuve:

    Écoutons Gerhard, cela vous servira aussi:

    "Gerhard ULRICH                                          Morges, le 27.01.18
    Avenue de Lonay 17
    CH-1110 Morges
     
     
     
    Alain BERSET
    Président de la Confédération
    La Forge – Route du Centre 35
    CH-1782 Belfaux
    cc: A qui de droit
     
    Plainte contre la Suisse pour censure illicite de l’Internet
     
    Monsieur le Président de la Confédération,
     
    Il est sûr et certain que vous n’avez pas informé le Président des États Unis, Donald TRUMP, que la Suisse pratique la censure. Quelqu’un doit alors informer le monde. J’ai utilisé toutes les voies légales nationales pour tenter, en vain, de lever cette censure soutenue en dernière instance par le «juge» fédéral Christian DENYS. Il n’est de loin pas le seul magistrat fédéral qui dysfonctionne régulièrement. 
     
     
    A la Cour Européenne des Droits de l’Homme la situation est identique. Veuillez trouver la plainte contre la Suisse pour censure auprès de l’ONU ci-joint. Voir annexe.
    Dans ce système d’injustices la désobéissance devient un devoir civique. A bon entendeur
                                                                Gerhard ULRICH
     
     
    PS : Les députés vaudois viennent d’élire Stéphane PARRONE juge cantonal, pour le récompenser pour sa corruption:
     
    www.worldcorruption.info/index_htm_files/gu_2016-07-15_Karapetyan-f.pdf 

    Cliquez surtout sur ce formidable document, fignoléavec un couteau suisse, aux mains de Gerhard Ulrich, remarquable; à protéger, à sauvegarder, à diffuser, ski vous plaît.


    180127PlainteOCHR-f.pdf



     Frédéric Berger von Götz von Berlischingen

  • SAVOIE, CODE DE NÜREMBERG, NOURRISSON, CHRISTIAN COTTEN, CFR, NAZI, ADOLF HITLER, EM MARCHE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER






                                 VACCINS ET BÉBÉS

    L’État de SAVOIE protège ses Anciens qui ont un ministère dénommé "Le Conseil des Sages".

    Ce conseil a pour mission de protéger nos enfants savoisiens, avenir de notre État.

    Le conseil demande la publication de l'article de Christian Cotten , dont voici la teneur.
    Bien sur, dans le légitime but de vous informer.


    Opposer le Code de Nuremberg à l’obligation vaccinale

    Le CFR américain (Council of Foreign Relations) a exprimé son inquiétude à la lecture d’une décision de la Cour de Justice européenne (équivalent de la Cour suprême aux Etats-Unis). Cette dernière autorise la possibilité de poursuivre des fabricants de vaccins sans apporter de preuves scientifiques dès lors qu’il existe un lien de causalité entre, par exemple, un vaccin de Sanofi Pasteur contre l’hépatite B et la sclérose en plaques. L’affaire visait un cas français : un homme en parfaite santé avait déclaré une sclérose après une vaccination, il est décédé en 2011.

                    Pour la Cour de Justice Européenne, les citoyens européens doivent être en mesure de poursuivre les fabricants à l’exclusion de toute preuve rapportée, en raison de la disproportion de moyens entre les consommateurs individuels et les grandes entreprises. Les tribunaux européens ont le devoir de protéger la santé et la sécurité des consommateurs. Il faut assurer une répartition équitable entre la personne lésée et les risques inhérents à la production technologique moderne des producteurs de vaccins. Cette décision est partagée par la Suède qui vient de décréter inconstitutionnelle l’obligation vaccinale.

                    Dans la foulée, la présidence américaine a ouvertement posé la question de l’équilibre entre la sécurité du citoyen et l’utilité des vaccins.

                    La décision prise par la Cour de Justice européenne va t-elle contrecarrer la volonté de la ministre de la Santé d’Emmanuel Macron visant à imposer une vaccination obligatoire pour onze vaccins ? On peut en douter car il existe plusieurs lectures du sujet et les mondialistes veulent vacciner de force la nouvelle génération de 0 à 10 ans.




    Le code de Nuremberg

                    « La vaccination obligatoire, qui revient à une expérimentation humaine sans consentement, est contraire au Code de Nuremberg », expliquait Mary Holland, docteur en droit et professeur d’Université à la tribune des Nations Unies, le 4 mai 2016.

                    En effet, à la suite des atrocités médicales nazies, le monde a adopté le Code de Nuremberg qui affirme que « le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel ». Le pacte international relatif aux droits civils et politiques souligne également l’interdiction de l’expérimentation dans son texte de 1966. Il stipule : « Nul ne peut être soumis sans son libre consentement à une expérience médicale ou scientifique. »

                    Opposer le Code de Nuremberg et le pacte des droits civils et politiques à la vaccination de force est parfaitement approprié. Nous sommes bien confrontés à une expérimentation humaine de génie génétique d’ampleur mondiale qui comprend deux volets :

                    1°) le volet chimico-biologique puisque les vaccins contiennent du Phénol, Thimerosal, Mercure, Aluminium, Ethylène Glycol, Formol, Benzetonium, Squalène, SV40, cellules cancérisées, Benzonase, ADN et ARN viraux, Edulcorants, OGM, albumine humaine, antibiotiques sous forme de trace de néomycine, polymyxine B, kanamycine, gentamycine, streptomycine, trométamol. Ces éléments combinés sont mutagènes et à certaines doses mortels.

                   2°) le volet nanométrique puisque les vaccins contiennent des nano-composants de tungstène, titane, zirconium, hafnium, strontium, aluminium, nickel, fer, antimoine, chrome, or, zinc, platine, argent, bismuth, cérium, cuivre, plomb, étain, baryum, vanadium, magnésium, souffre, silicium, calcium, sodium, manganèse…

                    Les preuves de la présence de ces nanocomposants vaccinaux ont été apportées par les docteurs Antonietta M Gatti et Stefano Montanari pour le Conseil National de Recherche d’Italie. Les résultats de leurs nano-diagnostics ont été publiés dans l’International Journal of Vaccines le 23 Janvier 2017. ).
     

                    Les résultats de ce nano-diagnostic sur 44 vaccins dont les onze obligatoires sont sur les bureaux de tous les fabricants de vaccins. Ces derniers, n’ayant aucune réponse scientifique à apporter, s’empressent de mettre leurs sbires aux postes des ministères de santé publique. Ils entendent tuer dans l’œuf cette information et prendre des mesures très coercitives pour imposer leurs vaccins.
     

    Protections juridiques
     

                    Il existe d’autres protections juridiques par exemple : l’article 3 de la Déclaration des droits de l’homme, le nouveau Code civil qui reconnaît le principe du respect à l’intégrité du corps humain, l’article 36 du code de déontologie médicale, les différents arrêts de la Cour sur l’information transparente due au patient. Citons aussi la loi Kouchner disant qu’aucun acte médical ne peut-être pratiqué sans consentement libre et éclairé du patient. Enfin, l’article 1111 de la santé publique dit que tout citoyen a le droit à la liberté d’accepter ou de refuser un acte médical, et la vaccination est un acte médical.
     

                    Cependant, la preuve est faite qu’il s’agit d’une expérimentation vaccinale nano-chimico-biologique sans le consentement des populations, cela relève bien du Code de Nuremberg et du pacte international relatif aux droits civils et politiques. Il s’agit donc bien de traduire tous les acteurs de cette folie vaccinale expérimentale devant une Cour de Justice Internationale qu’ils aient réussi ou non à imposer leurs soupes vaccinales…
     

    L’Italie sous dictature vaccinale
     

                    En Italie, un décret a été publié le 7 juin rendant douze vaccins obligatoires. Pour avoir accès aux crèches et à l’école maternelle, les parents devront donc faire obligatoirement vacciner leurs enfants. Faute de quoi, ils devront se replier sur les nounous. Cette partie du dispositif concerne les enfants de moins de six ans. En revanche, ils pourront inscrire leurs enfants dans le primaire, mais devront payer une amende salée (entre 500 et 7500 euros) s’ils ont oublié de faire vacciner leur progéniture. Par ailleurs, les parents réfractaires seront également signalés au tribunal des mineurs et pourront être temporairement déchus de leur autorité parentale. « L’objectif de ce décret est d’éviter que les difficultés se transforment en urgences », estime la ministre de la Santé italienne. Urgences, cela veut dire épidémies et augmentation du taux de mortalité enfantine…. Et, pour débusquer les parents qui feraient de la voltige anti-vaccins ainsi que les médecins complaisants prêts à signer de faux certificats, le ministère annonce des contrôles perlés et ponctuels dans les établissements italiens.
     

    Ministères et Commissions dans les griffes des labos

                 
       Quelle est l’une des fonctions du directeur de cabinet de la Ministre de la santé italienne De Lorenzin ? Il siège au conseil d’administration du laboratoire Glaxo, qui a reçu l’exclusivité pour la fourniture des vaccins obligatoires. Comme par enchantement, c’est une italienne, Mme Testori-Coggi, qui siège à la Direction Générale de la Santé de l’Union européenne. Cette dernière avait osé dire, le 5 octobre 2010, qu’à l’occasion des futures pandémies, la Commission européenne devait décider, sur une base juridique forte et contraignante, et à l’instar de ce qui se fait déjà pour les animaux, qui doit être vacciné.
     

    Testori-Coggi : « Savez-vous que pour les animaux, pas pour les humains mais pour les animaux, c’est la Commission qui décide des stratégies de vaccination, qui va acheter le vaccin, ou quelle est la part qui doit être vaccinée, combien d’animaux doivent être vaccinés. Pour les animaux, nous avons cela, ce n’est pas contesté du tout. Il y a le caractère contraignant lié à une base juridique forte. Et puis, nous avons des années d’expérience. Alors je pense qu’en matière de santé publique, nous en sommes aux premiers balbutiements pour commencer et puis, à un moment, nous y arriverons également pour les êtres humains. ».