Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ECHO DES MONTAGNES - Page 3

  • ARBRE, RACINE, CHAMPIGNON, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

                         ALERTE: LES ARBRES

     

    Les arbres se parlent, savent compter et sauvent leur congénère malade.

     

    Cliquez sur:  Les arbres.pps

    et sur le livre:  Ebook Peter Wohlleben - La Vie Secrete Des Arbres.pdf

     

     

     

     

    Frédéric Hartmut Berger von Götz von Berlischingen

     

  • CROQUETTES, CHAT, CHIEN, CANIBALISME,HIBOU, BOHEMIAN CLUB, 3ème GUERRE MONDIALE, VACCIN, PASSEPORT SANITAIRE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

                                                  CANIBALISME

                                                ET

                               CROQUETTES POUR ANIMAUX

    Alerte/ canibalisme

    ATTENTION: CET ARTICLE PEUT CHOQUER LES ÂMES SENSIBLES".

    L'Echo des Montagnes, dans le légitime but de vous informer,

    vous prouve que la 3ème guerre mondiale  se "joue" actuellement.

    Le but du passe sanitaire (apéritif dictatoriale) n'est pas de vous protéger contre un virus imaginaire, mais d'installer la loi martiale, pour permettre aux illuminatis d'instaurer l'ORDRE.en massacrant plus de 2 milliards d'humains sur terre.

    Ce massacre est prévu depuis le 8 avril 1968 par le Club de Rome pour assurer le "dépeuplement de la Terre"!

    Donc aucune guerre mondiale n'a réussi à massacrer autant de monde avec l'accord(!) des massacrés qui font parti du peuple idiot, esclave, docile.

    Les illuminatis, qui ont infiltré toutes les loges pas-franc-maçonniques organisent actuellement un épidémie mondiale, appelée "famine"(déjà effectif chez les sujets de Sa Majesté Elisabeth II, du grade maçonnique 94!).

    Les survivants n'auront plus d'aliments pour se nourir, donc ces marchands de la mort ont prévu l'alimentation de l'humanité survivante.

    Cette alimentation consiste en des croquettes pour animaux à base des cadavres humains, morts suite aux vaccins. Cadavres humains déjà présents dans la cosmétique, dans les vaccins avec le embryons de bébés, déjà présent dans certains restaurants qui exigent le passeport sanitaire.Donc ces clients mangent peut être les cadavres de parents proches, décédés suite aux vaccins. Doublement cons ces clients canibales car ils seront mangés à leur tour!

    Comme ces morts seront très nombreux dans un laps de temps très court, il n'y aura plus personne pour les enterrer ou les incinérer.

    Donc les charognards illuminatis fabriquent déjà ces croquettes avec les morts vaccinés comptabilisés coronavirus!

    Les croquettes se vendront très cher, vu qu'il n'y aura plus rien d'autres à se mettre sous la dent: ces rapaces jérusalistes n'en ratent pas une pour faire du bénéfice!

    Tout cela dès 2023...="7"  correspond surtout à la valeur numérique de la lettre hébraïque Zayin (l’épée).

    Voici l'emblème des illuminatis, avec le Hibou!

                                      

     

     

                 Voici la tenue de Macron  à Bregançon.

     

     

    Le hibou sur le tee-shirt!

     

    C'est bien les illuminatis, c'est donc le Bohemian club, satanique et pédocriminel qui dirige Macron and C°!
         

  • passeport SANITAIRE, THALES, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, RESTAURANT, BAR, CINEMA

       NOUVELLE DU FRONT

    La passeport sanitaire n’est pas une fin en soi. Il est un début, un précédent, une mise en bouche. Vous saurez désormais dans l’attente de quoi il sera maintenu après le 15 novembre.  

    Cliquez sur:  https://www.profession-gendarme.com/scoop-quest-ce-que-le-great-reset-recherche-vraiment-avec-le-passe-sanitaire/

    Des Français ont trouvé la parade, cliquez sur:

  • SAINT BARTHELEMY, 24 AOÛT 1572, PARIS, FRANCE, CATHOLIQUE, PROTESTANT, MUSULMAN, ECHO DES MONTAGNE, FREDERIC BERGER

     

    Le 24 août 1572, c’était la Saint-Barthélemy : et aujourd’hui ?

    C’était il y a bien longtemps. La France se déchirait alors entre catholiques et protestants. En ce mois d’août 1572, les événements s’étaient succédé : paix de Saint-Germain, le 8, mettant fin officiellement aux querelles religieuses ; mariage d’Henri de Navarre, futur Henri IV et protestant impénitent, avec sa cousine Marguerite de France, le 18 ; tentative d’assassinat de l’amiral de Coligny, protestant, probablement par le parti des Guise, catholiques, le 22. Le peuple de Paris, farouchement catholique à l’époque (on se pince en l’écrivant), est en ébullition : il voit la paix comme une reddition, le mariage comme une coûteuse trahison de la maison royale, l’assassinat manqué comme une simple première manche.

    Les partisans de Coligny réclament justice. Le roi la leur promet. Le 24 au soir, le roi tient un « conseil étroit » (on dirait, aujourd’hui, « restreint », mais vous voyez l’esprit) au cours duquel la décision est prise d’éliminer les chefs protestants pour apaiser la tension. Les ducs de Guise et d’Aumale sont à la manœuvre. Sur ordre, les portes de  sont fermées.

    Une équipe tire Coligny de son lit, l’achève et le défenestre. Les nobles protestants, qui sont revenus au Louvre après la paix de Saint-Germain, sont massacrés dans le quartier. Plus tard dans la nuit, les Parisiens, persuadés que les protestants sont à l’origine des troubles, les massacrent indistinctement. Des centaines de cadavres dénudés flottent sur la Seine.

    Bientôt, la folie meurtrière s’étend en province. Les principales villes du royaume tuent, à leur tour, leur population protestante. Le roi Charles IX est impuissant à contenir ses peuples. Il endosse pourtant la responsabilité de l’assassinat de Coligny et de la noblesse protestante.

    Tandis que les conversions se multiplient, comme on s’en doute, les protestants du midi entrent en résistance. C’est le début de l’épopée cévenole – qui est encore une autre histoire…

    Que retenir de cette terrible nuit, alors que la rentrée approche ? Affrontements religieux, jeux politiques un peu minables, dirigeants faibles, peuple prompt à la colère : on pourrait croire que rien n’a changé. Sauf que les catholiques sont devenus les tenants d’une ridicule  républicaine et que les protestants ont été (grand) remplacés par des musulmans.

    Je crois, au contraire, que tout a changé, que nous vivons une Saint-Barthélemy d’une tout autre sorte : permanente, à bas bruit. Une Saint-Barthélemy d’agressions, de coups de couteau, de rodéos et d’incivilités. Des morts tous les jours, des femmes violées tous les soirs, ou presque, un pays faible et divisé. Une Saint-Barthélemy qui s’appuie, comme jadis le peuple de Paris, sur l’impunité des coupables, la  de la société, la lâcheté du pouvoir qui veut se maintenir « quoi qu’il en coûte ». Une Saint-Barthélemy si durable et si scandaleuse, occultée par un Covid que l’on érige en peste noire. Pour tenter de nous la faire oublier ?

    Comme autrefois (regardez ce qui se passe dans nos « quartiers de reconquête républicaine »), ce sera bientôt, pour ce qui reste du peuple jadis chrétien, la conversion, le refuge au désert ou le combat.

    Arnaud Florac

  • RENE HOFFER, POLYNESIE FRANCAISE, COVID, HEURE, ZERO, TAHITI, PAPEETE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

                                    ALERTE; HEURE ZERO

     

    Le président de « la Polynésie française », des françaises et des français                Tahiti le 23 août 2019+2

    René, Georges,  Hoffer

    BP 13722

    98717 – PUNAAUIA

    Tél 87 77 71 70 e-mail : rollstahiti@gmail.com

     

    PLAIDE :

     

    devant le  Tribunal administratif, Juge des référés, Avenue Pouvana’a 

     

    à Oopa TAHITI,

     

    Exception d’illégalité du décret 2021-1068 du 11 août 2021 déclarant l’état d’urgence sanitaire (PJ03)

    Ce décret en son article 1er mentionne que cette déclaration est à compter de tel jour « à 0 heure » ; or cette heure n’existe pas et donc un tel point de départ n’étant pas défini, inexitemps,

     

     il vicie d’entrée le décret.

     

    Félicitation, Monsieur le Président René Hoffer.